Trophées Eiffel : l’acier sous toutes ses coutures

David Abittan, redacteur en chef de tema.archi

Réunis pour l’annonce du palmarès de la sixième édition des Trophées Eiffel, organisés par Construir acier, les acteurs de l’architecture et de l’ingénierie employant le matériau acier dans leur construction se sont retrouvés à guichet restreint ce mardi 6 octobre au soir dans le salon Gustave Eiffel de la Tour Eiffel, heureux d’emprunter les ascenseurs de la Dame de fer pour un événement tout à son honneur.

La magie des lieux participait à dérider, derrière les masques, la petite centaine de sourires – contre 450 participants habituellement – et inspirait Michel Julien Vauzelle, président de Construir acier, qui évoquait alors le bio mimétisme de la tour d’acier dont la structure s’inspire de celle d’un fémur humain.

Le jury, composé d’architectes, d’ingénieurs et de journalistes, était présidé cette année par Francis Soler, Grand Prix national de l’architecture, Commandeur de l’ordre des Arts et des Lettres, chevalier de l’Ordre national de la légion d’honneur et chevalier de l’Ordre du mérite, architecte qui magnifie l’acier au ministère de la Culture et de la communication, au centre de développement et de recherche d’EDF à Saclay, comme dans des opérations de logements à Auteuil ou à Paris dernièrement.

Les choix du jury étaient avant tout motivés par le souhait de valoriser l’utilisation du matériau acier dans la construction. « Les projets lauréats valorisent la diversité des échelles et des expressions, explique Francis Soler. Nous avons analysé les projets séparément mais aussi les uns en relation avec les autres afin d’offrir un palmarès cohérent et homogène. »

Le palmarès a ainsi distingué 10 réalisations remarquables, dans autant de catégories. Parmi elles, le terminal T1 de l’aéroport de Lyon-Saint Exupéry de Rogers Stirk Harbour + Partners, qui a séduit par l’efficacité de la structure employant des profils du commerce, la passerelle de l’Aiguille Rouge de SG architecte qui côtoie les sommets, l’hippodrome de Paris Longchamp de Dominique Perrault Architecture dont la structure en encorbellement impressionne,  le lycée Léonard de Vinci de Saint-Germain-en-Laye de Tank et Cosa Architectes, la halle multifonctionnelle Le forum qui revitalise le centre bourg de la commune de Soultz-Sous-Forêts par RHB Architectes, mais aussi des bureaux, comme l’entrepôt BT6 à Bègles reconvertit par les agences Nadau Architecture / Faye Architectes et Associés ou un immeuble de logements, à l’image de la Villa Rohan à Bordeaux réhabilité par l’atelier Cambium.

Deux catégories nouvellement créées, récompensaient pour l’une l’innovation avec le projet Superpausée de Vous Architecture, pour l’autre les prouesses à l’international avec l’Aquarium national du Danemark de 3XN. Le jury a enfin créé la catégorie Restructuration, afin d’y mettre à l’honneur le projet du Carré Michelet à La Défense des architectes Cro&Co Architecture associé à Architecture & Environnement.

La cérémonie de remise des prix s’est achevée sur l’ouverture des inscriptions à la 7e édition des Trophées Eiffel, dès ce 7 octobre 2020.

Président du Jury : Francis Soler, architecte

Avec : 

Jacques Sebbag, architecte, archi5
Olivier Leclercq, architecte, vice-président de la maison d’architecture, Île-de-France
Mitsu Edwards, ingénieure directrice adjointe, Eckersley O’Callaghan
Amélie Luquain, journaliste , Le Moniteur
Nadège Mével, rédactrice en chef EXE
Gilles Davoine, rédacteur en chef de AMC
Christophe Leray, rédacteur en chef de Chroniques d’architecture

David Abittan, redacteur en chef de tema.archi