L’export des grumes de chêne en Chine. Jusqu’à quand ?

Ducerf-Groupe-scierie

L’export des grumes de chêne en Chine. Jusqu’à quand ?

Lors des ventes publiques de grumes de chêne, on voit souvent apparaître dans la salle des traders internationaux qui achètent des grumes de chêne ou de hêtres à des prix « mieux disant ».

Qu’en font-ils ? Les billes de chêne de bonne à très bonne qualité partent chez les scieurs pour la construction et, notamment, la production de tonneaux et le reste, dont les scieurs ne veulent pas, partent à l’export et notamment en Chine.

Cet export qui peut appauvrir les approvisionnements chez les scieurs français, notamment en cas-actuel- de tension, diminuera si ces derniers acceptent la totalité des produits mis sur le marché, à un prix qui puisse convenir aux propriétaires forestiers.

A plus long terme, le marché asiatique diminuera car les Chinois auront leur propre source d’approvisionnement et la demande française … est en train de grimper en flèche, éco-conception oblige.