Finalcad veut améliorer la rentabilité du bâtiment via le digital

Crédit : Finalcad

Finalcad veut améliorer la rentabilité du bâtiment via le digital

Un réseau social d’entreprises mixé à un outil collaboratif de suivi de chantier. C’est l’application innovante lancée en début d’année par Finalcad, société du Next 40, spécialisée dans la digitalisation du secteur du BTP. Baptisée « Finalcad One » cette nouvelle plateforme collaborative permet d’optimiser la communication des équipes sur le terrain et hors chantier. L’enjeu, fluidifier le travail d’équipe en amenant le numérique sur un terrain qui regroupe de nombreux savoir-faire .

Le contexte

La crise sanitaire accélère la digitalisation d’un secteur en recherche d’une plus grande productivité : « la baisse cumulée de la productivité en France dans le bâtiment depuis 2001 atteint 19 % » rappelle Franck Le Tendre, PDG de Finalcad. Il s’agit donc de projeter les enjeux du secteur de la construction avec un nouvel outil facilitant le quotidien des équipes.

L’éditeur de logiciel a d’ailleurs dévoilé les résultats d’une enquête sur la transformation digitale dans la construction lors de la présentation de sa nouvelle interface : menée entre février et mars 2020 auprès de 400 dirigeants de grandes entreprises du BTP, celle-ci met notamment en exergue le retard dans la transition digitale pris par le secteur à contrario d’autres filières. Un retard à l’origine de problèmes de communication, de productivité et de rentabilité dans la filière.  « Les entreprises interrogées avaient d’ailleurs conscience de ce problème de communication puisque 62 % des dirigeants ont cité le manque de collaboration comme cause principale des retards de projets » a pointé Franck Le Tendre, lors de la présentation de son nouvel outil.

La valeur ajoutée : « le « all in one »

Au-delà d’apporter des solutions métiers, cette nouvelle appli totalement personnalisable a été pensée sous l’angle de la collaboration. En partant d’un constat simple, la base de la problématique de la construction : chaque projet est unique, chaque cahier des charges est spécifique et fait appel à de nombreuses parties prenantes, des entreprises et des équipes qui ne se connaissent pas toujours. Mais qui doivent cependant travailler ensemble depuis des sites différents, et ce parfois dans plusieurs langues. « Il est très difficile de chercher à industrialiser le process sur un chantier, de prévoir le planning d’un projet soumis aux aléas climatiques et – ou bureaucratiques, d’où l’aspect personnalisable et adapté à tous les Métiers du BTP que nous avons injecté dans Finalcad one pour renforcer l’instantanéité de la collaboration », souligne Sébastien Dumas, le directeur marketing de la société. Une « capture » en quelque sorte de tout ce qui se passe sur un site à un moment T.

Un outil RH

Autre atout de l’appli, sa simplicité d’utilisation. « On le sait par expérience, aussi riche soit-elle une application est laissée de côté quand on ne s’en empare pas dans la minute. Nous avons donc réduit au maximum le nombre de « taps» pour accéder aux fonctionnalités et que les travailleurs du BTP, population vieillissante et loin d’être digitale native, puissent y adhérer. Coté entreprise, notre interface est aussi un moyen de créer une sorte d’attractivité , d’attirer les jeunes générations vers des métiers peu valorisés. C’est donc aussi un outil RH» , fait observer Sébastien Dumas.

Finalcad One

Concrètement, Finacald One permet la création de groupes de travail s’inspirant du modèle des messageries instantanées avec en plus la possibilité d’interagir avec toutes les personnes rattachées à un projet quelles que soient leurs fonctions et ce à toutes ses phases. Et de suivre toutes les étapes du cycle de vie de ce projet, l’ensemble des cas d’usage, la diversité des conditions sur tous terrains, l’ensemble des parties prenantes, du terrain aux bureaux, sur mobile ou PC, de l’opérationnel au management. Par exemple, l’électricien arrive sur le site pour passer des câbles dans un mur mais il s’aperçoit qu’il est bloqué, l’étape précédente n’ayant pas été effectuée. Mieux que de prendre de simples photos, il peut documenter immédiatement la situation, à l’aide d’items pré-établis. « Il s’agit de gérer l’inattendu avec réactivité, de diminuer les retards pour préserver la rentabilité» conclut Sébastien Dumas.

Crédit : Finalcad

En mode « Freemium »

L’ambition de Finacald ? Créer une importante communauté d’utilisateurs. Cette nouvelle solution a été pensée en mode freemium, pour un accès illimité dans le temps à l’ensemble de ses fonctionnalités. Si l’utilisateur veut monter en puissance des offres supérieures lui seront alors proposées lui permettant ainsi de d’accroitre son niveau d’usage de la plateforme. Il s’agit de lever la barrière pour faciliter le quotidien des équipes et permettre à toutes personnes (artisans, architecte, chef de chantier …), quelle que soit la taille de son entreprise, de collaborer à l’ensemble d’un projet et pendant toute sa durée… et accroitre la data emmagasinée : car bien sûr, plus l’application sera utilisée, et plus le volume de données sera élevé. Facilitant la prise de décision et améliorant la rentabilité.

Depuis 10 ans, Finalcad a accompagné plus de 20 000 projets à travers le monde. La société compte notamment parmi ses clients Eiffage, Total, ou encore Fayat.  Au fil des ans, ses solutions ont été enrichies car créées autour de technologies qui ont-elles mêmes évoluées. C’est ainsi que le projet Finalcad One a vu le jour : le plus au regard des autres outils collaboratifs axés sur les métiers du BTP , une ergonomie simple, intuitive, qui s’adresse à l’ensemble des corps de métiers et à toutes les étapes d’un projet, de son initialisation en passant la phase de construction, jusqu’à la maintenance.

Finalcad.com