Ce plastique transformé vaut de l’or

Miranda Wang, une biologiste moléculaire, est parvenue à recycler des déchets jusque-là impossibles à retraiter.

Des sacs plastique usagés reconvertis en matériau d’impression 3D d’objets low-tech, des films alimentaires souillés transformés en semelles de chaussure… Une seconde vie pour ces déchets voués sinon à contaminer notre environnement pour les prochains siècles ? La Sino-Canadienne Miranda Wang, lauréate du prix Rolex à l’esprit d’entreprise 2019, et son associée ont déployé une solution qui pourrait marquer un tournant dans l’ère du plastique.

« Ces matières doivent pouvoir être décomposées et reconstruites à l’échelle moléculaire », confie Miranda Wang, qui s’est attaquée à l’un des plus grands challenges de notre époque : l’avènement du plastique durable. « Il faut des milliers d’années pour décomposer naturellement le papier bulle. La technologie de BioCellection peut le faire en six heures », expose Miranda Wang, qui a conçu un procédé d’accélération biochimique capable de dégrader le polyéthylène afin d’en extraire des produits chimiques industriels. Ceux-ci sont ensuite synthétisés en matériaux performants, dont les prix rivalisent avec ceux des matériaux issus de l’industrie fossile. Une solution très attendue à l’échelle industrielle.

Miranda Wang et Jeanny Yao, cofondatrices de BioCellection.
Miranda Wang et Jeanny Yao, cofondatrices de BioCellection.© DR

« Nous nous concentrons sur les plastiques dont personne ne veut »

Miranda Wang, cofondatrice et P-DG de la société BioCellection

Paris Match. Quel type de déchets êtes-vous en mesure de traiter ?
Miranda Wang. Nous nous concentrons tout particulièrement sur les plastiques dont personne ne veut, comme le polyéthylène de qualité inférieure, qui n’a quasiment pas de débouchés sur le marché du recyclage : sacs, emballages d’expédition, emballages alimentaires, film plastique pour palettes, film à bulles, sacs de fruits et légumes, etc. Actuellement, presque aucune technologie ne fonctionne sur les plastiques très sales.

Lire aussi.Pollution au plastique : une mine d’idées pour un monde meilleur

En quoi votre procédé de recyclage diffère-t-il des procédés classiques ?
Notre technologie innovante décompose chimiquement ce plastique, non pas en carburants mais en éléments chimiques qui peuvent ensuite être transformés en matériaux performants. Ces matériaux peuvent être réintroduits dans l’économie, pour l’habillement, l’automobile, et pour toutes sortes de produits grâce par exemple à la biotechnologie.

https://www.parismatch.com/Actu/Environnement/Cz-plastique-transforme-vaut-de-l-or-1725732