Actus RH : les 10 bonnes nouvelles à retenir de 2020

2020… année de la Covid-19, mais pas que ! Congé paternité, santé au travail, aides à l’embauche… Petit résumé des informations RH positives qui ont jalonné notre année.

On ne va pas se mentir, l’actualité n’a pas été à la fête en 2020. Mais, au milieu de la morosité ambiante, quelque infos RH réjouissantes nous ont permis de croire en des jours meilleurs. Des dons de congés aux soignants à l’accord sur la santé au travail en passant par l’allongement du congé paternité, on fait le tour des nouvelles publiées sur HelloWorkplace qui nous ont redonné le sourire cette année !

1. Les salariés font don de leurs congés aux soignants

Dans un élan de solidarité à l’égard du personnel soignant mis à rude épreuve durant la pandémie, l’Assemblée nationale a voté une loi permettant aux salariés qui le désirent d’offrir leurs congés sous forme de chèques vacances aux médecins, infirmiers et aides-soignants.

2. Les entreprises davantage conscientes des risques psychosociaux

L’arrêt sur le bore-out (syndrome d’épuisement professionnel lié à un manque de travail), rendu par la Cour d’appel de Paris le 2 juin dernier, était inédit car c’est la première fois qu’une juridiction retenait cette notion dans ses motifs. Une évolution également perceptible du côté des équipes RH, de plus en plus sensibilisées à la prévention des risques psychosociaux dans le monde du travail.

3. Garde d’enfants : de plus en plus d’entreprises financent des solutions

Alors que les confinements ont fait apparaître les difficultés des actifs à faire garder leur enfant tout en travaillant, les entreprises ont multiplié les gestes pour trouver une solution à ce problème. Crèche d’entreprise, prise en charge de chèques emploi service… de nombreuses pistes ont été explorées par les employeurs pour améliorer la qualité de vie au travail de leurs collaborateurs.

4. L’activité partielle de longue durée (APLD) mise en place

La ministre du Travail, Elisabeth Borne, a annoncé en juillet dernier l’instauration d’un dispositif visant à soutenir les entreprises durement éprouvées par la crise sanitaire : l’activité partielle de longue durée. Réservée aux sociétés subissant une réduction durable de leur activité, cette mesure permet de diminuer le nombre d’heures travaillées des salariés jusqu’à 40% du volume horaire légal en contrepartie du versement d’une allocation.

5. Des entreprises s’engagent pour l’égalité hommes-femmes

Fin juillet, neuf chefs d’entreprise ont co-signé une tribune pour appeler les entreprises à continuer leurs actions en matière d’égalité hommes-femmes. Alors que la crise sanitaire a renforcé certaines inégalités de genre, ces dirigeants ont pris leur plume pour exprimer une « volonté forte de ne pas ­permettre que les carrières des femmes, leur place symbolique et leur place réelle, leurs conditions de vie et de travail régressent à nouveau, et donc (le) souhait d’une reprise inclusive portée par un pouvoir partagé à égalité entre hommes et femmes ». Un engagement louable et nécessaire !

6. Le congé de paternité prolongé

C’était l’une des recommandations du rapport Cyrulnik. Le congé paternité va être étendu à compter du 1er juillet 2021 pour atteindre 28 jours (dont 7 jours obligatoires), contre 14 actuellement (dont 3 obligatoires). Ce congé sera pris en charge à 100% par la Sécurité sociale pour les parents dont le salaire est inférieur à 3 400€ par mois.

7. Renforcement de la prise en charge du FNE-formation par le gouvernement

L’Etat a renforcé le dispositif FNE-Formation (Fonds National de l’Emploi) pour permettre aux entreprises de toutes tailles et de tous secteurs d’activité placées en activité partielle de bénéficier d’aides de l’État afin de financer des formations à destination de leurs collaborateurs. Les formations diplômantes et certifiantes inscrites au Répertoire national des certifications professionnelles (RNCP), les formations non certifiantes, les parcours permettant d’obtenir une habilitation, les validations des acquis de l’expérience (VAE) et les bilans de compétences sont éligibles au FNE-Formation.

8. #1jeune1solution : une aide à l’embauche des jeunes

Le gouvernement a lancé cet été le plan #1jeune1solution pour favoriser l’insertion professionnelle des jeunes. Son but : mettre en relation les entreprises avec des personnes de moins de 26 ans à la recherche d’un emploi, d’une mission ou d’une formation à travers une plateforme en ligne. Ce dispositif comprend également des aides de l’Etat versées aux entreprises embauchant un jeune.

9. Un nouveau CDI pour favoriser l’emploi des seniors

Un nouveau contrat de travail destiné aux plus de 57 ans éloignés de l’emploi a vu le jour au début du mois de décembre. Le principe de ce « CDI inclusion » d’une durée maximale de trois ans : favoriser l’embauche de seniors au sein de structures d’insertion par l’activité économique (entreprises d’insertion, associations intérimaires, ateliers et chantiers d’insertion).

10. Un accord trouvé sur la santé au travail

Cela ne s’annonçait pas comme une tâche aisée, et pourtant ils l’ont fait ! Syndicats et patronat se sont entendus sur la santé au travail début décembre et ont signé un accord national interprofessionnel sur le sujet. La prévention des risques professionnels est au cœur de ce texte qui prévoit également de contrer la pénurie de médecins du travail et d’améliorer la qualité de vie au travail. Retrouvez le détail des mesures dans notre article.

Quoi de mieux pour conclure cet article que de vous souhaiter une belle année 2021, en espérant qu’elle sera joyeuse et riche en bonnes nouvelles !

https://www.helloworkplace.fr/rh-bonnes-nouvelles-2020/